Ramener les restes de son dîner au restaurant, c’est pour bientôt !

12 octobre 2015

boite-pour-reste-de-repas

Cet été durant nos vacances, nous étions à côté d’une famille de 8 personnes dans un pizzeria super sympa. A la fin de leur déjeuner, j’ai vu la grand-mère sortir ses tupperwares et faire le tour des assiettes pour prendre les restes encore consommables, puis le mettre dans son cabas. Le tout sous les yeux de la gérante qui n’a pas eu l’air plus outré que cela, d’ailleurs elle les connaissait bien visiblement…

Cela ma surpris car nous ne sommes pas souvent témoin de se genre de récupération ailleurs qu’à la maison. Mais en fin de compte, pourquoi avoir honte de lutter ainsi contre le gaspillage ? Car en fait, ça part la poubelle ensuite…

Et ce matin j’apprends une initiative très connu en Angleterre et aux Etas-Unis par exemple : le « Doggy Bag » ! Cette mode anti-gaspillage y est assez répandu. Le client repart avec le reste de son repas pour nourrir ses animaux domestiques… enfin cela c’est ouvertement, car beaucoup les gardent ensuite pour leur consommation personnelle.

Certains restaurants, et je l’ai déjà vu, indique même que le gaspillage est payant chez eux ! Plusieurs écriteaux indiquent que le client mange ce qu’il peut (buffet libre) afin d’éviter de jeter ensuite… Pourquoi pas mais pour moi, cela ne donner pas envie d’y rester, je préfère l’option « je repart avec »…

Donc petite faim, suprise sur la taille de l’assiette ou tout simplement les yeux plus gros que le ventre, bientôt vous, moi, toi pourrons repartir aussi en France avec les restes de notre déjeuner , dîner ou pause casse-croûte dans de jolies boîte. Pizza Paï le fait déjà lorsque les pizzas des enfants ne sont pas terminées, ceux-ci passant parfois plus de temps dans la zone de jeux qu’à table… Mais je n’ai jamais vu cela ailleurs et aussi pour les « adultes » sans que tout le monde vous regarde comme des Aliesn !

Je me répète, c’est une excellente initiative pour lutter contre le gachis mais cela passe mal en France, car nous ne sommes pas habitué par ce genre de pratiques surtout dans les restaurants un peu plus huppés que la normale.

Une jeune entreprise française TakeAway a lancé une initiative commerciale sur le concept. Elle fabrique des contenants jetables et récipients pour emporter ses restes ! Mais elle va encore plus loin en travaillant avec les restaurateurs pour qu’ils indiquent sur leurs cartes qu’on a « le droit » et la « possiblité » de repartir avec ses restes.

Voici la liste des restaurateurs participants à l’opération : http://www.takeaway-group.com/Restaurants

« TakeAway a créé une innovation de service qui permet de lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration commerciale. La « Box TakeAway » & Le « Bag TakeAway » grâce à leurs caractéristiques uniques correspondent parfaitement au concept de la vente à emporter. »

lunch box takeaway

Jolie, réutilisable, micro-ondable, TakeAway vous propose 2 box pour reprendre son « repas » ou sa « boisson ».

Fusion de deux attentes, entre ceux qui voudraient et ceux qui ne proposaient pas, personne (ou presque) ne le faisait avant.

L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) a donnéun avis favorable. C’est le plus gros syndicat du secteur. Le projet sera présenté au pavillon français de l’exposition universelle 2015 à Milan. Cette opération s’affiche déjà chez de grands restaurateurs comme par exemple Jean-Paul Lacombe : propriétaire du Léon de Lyon – deux étoiles Michelin.

Nous sont sensibles au gaspillage et avouons-le, parfois on a parfois mal au coeur lorsque notre assiette repart avec la moitié du contenu O_o…

Rendez-vous sur Hellocoton !

You May Also Like

2 Comments

  • lahonte
    12 octobre 2015 13 h 53 min

    LA HONTE faut pas exagérer non

  • Eve Lita
    12 octobre 2015 17 h 04 min

    coucou
    c’est bien vrai ! Récupérer ce qui n’est manger est mal vu en France et je me demande bien pourquoi, après tout, nous l’avons payé.
    Je me souviens d’une anecdote à ce propos : il y a très longtemps (30 ans quand même !) la notion de gaspillage était normale. Dans un restaurant avec mes collègues, j’avais pris une bouteille d’eau. Elle n’était pas entièrement terminée, aussi, je me suis empressée de la prendre pour la boire dans l’après-midi. Une de mes collègues m’a fait la réflexion suivante : « non mais ça va pas, tu vas pas ramener ta bouteille d’eau » ! euh du coup, je me suis sentie très bébête, à la maison, nous n’avions pas l’habitude de jeter quoi que ce soit ! je l’ai reposée, me sentant pas « in ». Je peux dire que maintenant, enfin depuis longtemps, soit je termine tout, soit je ramène. Les regards m’importent peu. Et puis, c’est rentré dans les moeurs, on ne fait plus attention. Mais quel gâchis et quelle drôle de mentalité à l’époque, l’argent coulait à flot … (c’est une image, mais disons que la vie était moins difficile !)

Leave a Reply